"Liaisons dangereuses" à Belfort

Laclos, musée de l'hôtel de Berny, Amiens, via Wikimedia commons
Par LISA
Archive : AC90010 GG 21

En 1700, le noble Philippe CHODERLOS de LACLOS, seigneur de Flamecourt, est major à Belfort.
Avec son épouse Claire de VANRODE, ils marient leur fils Claude

Jean Baptiste à dame Marie Appolonie BROIN, de Colmar, le 26 juin.
mariage Choderlos
signature Choderlos
A la même époque, une autre major de Belfort appelle ... Jacques de VALMONT.
Le 11 octobre 1708, il est témoin d'un mariage :
Valmont
signature Valmont

D'après H. Bardy (a) , le premier est "major de la ville et du château" de 1706 à 1724, et le second est "aide major de la place" de 1691 à 1709.

En 1782, Pierre Ambroise Choderlos de Laclos (Amiens, 1741 - Tarente, 1803) publiera Liaisons dangereuses, où le personnage principal, comme nul ne l'ignore, est ... le vicomte de Valmont, archétype du libertin.

Pierre est-il un descendant de Philippe ? Avait-il entendu parler de ce Valmont avant d'écrire son chef-d’œuvre ?


MISE À JOUR (2019)

D'après un chercheur, Philippe et Pierre Ambroise sont bien de la même famille, mais assez éloignés : premier était cousin germain du grand-père du second :

Même si la référence au nommé Valmont est improbable, il n'en reste pas moins que les deux Choderlos ont en commun une carrière militaire : n'oublions pas qu'avant la carrière littéraire, Pierre Ambroise était un militaire, et qu'il finira général de brigade sous le consulat de Bonaparte.

On pourra compléter cette lecture par celle de l'article de Robert Billerey "En marge de l'histoire littéraire", sur le n° 102 (2011) du bulletin de la Société Belfortaine d'Émulation.

RÉFÉRENCES

a - SBE n° 24



Cet article est publié par LISA sous la seule responsabilité de son auteur.

Pour envoyer un message ou un rapport concernant cet article, veuillez vous connecter.