Liens spirituels
Par LISA

Au verso de la converture d'un registre de la paroisse de Froidefontaine (51 E-DEPOT GG 2, 1737-1791), on trouve le texte suivant :

Le paragraphe 2 redéfinit l'affinité spirituelle : aux yeux de l'église, le lien spirituel liant un parrain et une marraine au filleul est aussi contraignant que le lien de parenté naturel ; on trouve mentionnée son absence (ou sa dispense) dans les actes de mariages.

Toutefois, ce genre d'objurgation est aussi le signe que cette rêgle n'était pas toujours bien respectée.


Cet article est publié par LISA sous la seule responsabilité de son auteur.

Pour envoyer un message ou un rapport concernant cet article, veuillez vous connecter.