Les bouches inutiles

LISA
Par LISA
7fi 2881

En 1914, la ville de Belfort, de nouveau fortifiée quelques années plus tôt, abrite 4 régiments d'infanterie. Deux d'entre eux tentent en vain de reprendre Mulhouse.

L'état de siège est déclaré à Belfort le 2 août. Le lendemain, le général Thévenet, commandant de la place, ordonne l'évacuation des personnes indispensables à la défense du secteur.
Entre 20000 et 25000 habitants du Territoire de Belfort seront ainsi autoritairement déplacés, par trains spéciaux, vers les départements du Doubs, du Jura, de l'Ain et de l'Isère principalement.
Ces réfugiés involontaires furent classifiés "bouches inutiles" et traités sans grands ménagements.


Evacuation des "bouches inutiles" de Giromagny en 18 août 1914 (ad90 7fi 2881)

Les Archives Municipales de Belfort ont évoqué cet épisode lors de l'exposition de 2008 consacrée au 90ème anniversaire de la Grande Guerre.

Comme on le sait, l'essentiel du conflit se déroula loin de l'Alsace, et, dés 1915, la place de Belfort fut déclassée et les évacués autorisés à regagner leur domicile.


Cet article est publié par LISA sous la seule responsabilité de son auteur.

Pour envoyer un message ou un rapport concernant cet article, veuillez vous connecter.