Accueil
Association LISA
Articles par thèmes
Articles récents
Cartes postales anciennes "avant-après"
Entités administratives
Archives
Sources dépouillées (base et autres formats)
Travaux indexés par les usagers
Recherches dans les sources dépouillées :
- Recherche par l'initiale du nom
- Recherche avancée
- Recherche de sources

Prénoms anciens

 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Il nous a paru intéressant de répertorier les prénoms, aujourd'hui oubliés, que nous trouvons à l'occasion de nos dépouillements.

On a relevé 2 types de prénoms :

  • Les prénoms "vrais", associés à un saint, ou à une tradition attestée, plus ou moins locaux, oubliés de nos jours ; ex : Valbert, Deile... Aussi quelques prénoms germaniques peu connus, portés par des familles d'origine allemande ou pas ; exemple : Peterman, Fridolin...
  • Les formes anciennes de prénoms actuels. Elles apparaissent en caractères italiques.

Dans ce dernier cas, nous avons recherché particulièrement les formes authentiquement portées "dans la vie courante".
Il importe de comprendre à ce propos qu'aucune référence écrite (ni l'acte de baptême, ni document d'identité) n'établit à l'époque l'identité précise d'un individu) ; donc la seule référence authentique était orale.

Ces formes authentiques nous sont néanmoins accessibles :

  • idéalement, dans les signatures des actes d'état-civil, à condition évidemment que les individus soient capables de signer (essentiellement les hommes),
  • dans les actes rédigés en français, à condition toutefois qu'elles n'aient pas été déformées par les tabellions soucieux de normalisation
  • dans les textes (paroissiaux) latins, à condition là aussi que le curé n'ai pas su ou pas voulu trouver le prénom latin "standart" correspondant ; parfois, il choisit une forme "latinisante", intermédiaire, difficile à traduire.

On constate que ces formes traditionnelles disparaissent assez rapidement des actes au cours de la période étudiée.
La raison de cette disparition tient à l'évolution des sociétés, accélérée ici par la volonté de l'état de contrôler et de normaliser les provinces récemment incorporées au royaume (Franche-Comté et Alsace), volonté progressivement couronnée de succès.

Au milieu du 18ème siècle, la gamme des prénoms est nettement réduite ; peu après, toutefois, cette disparition des formes "rurales" est largement compensée par la recherche de patronymes beaucoup plus variés, d'origines diverses.
Ce phénomène connaîtra une véritable explosion à l'échelle nationale au 19ème siècle, en particulier avec une grande mode des prénoms composés.

Infographies sur l'état-civil ancien : Documents conservés | Baptêmes (statistiques)    Travaux divers : Prénoms anciens | Patronymes et variantes (arch. anciennes)
Historique des mises à jour | Contact

Partenaires :                              
© Lisa90 2001-2017