Accueil
Association LISA
Articles par thèmes
Articles récents
Cartes postales anciennes "avant-après"
Entités administratives
Archives
Sources dépouillées (base et autres formats)
Travaux indexés par les usagers
Recherches dans les sources dépouillées :
- Recherche par l'initiale du nom
- Recherche avancée
- Recherche de sources

Renouvellement des droits curiaux à Grandvillars (AD90) 2 E 04 / 460-532)

par LISA

Le 30 juin 1683, Jean Balthazar Petit, doyen d'Ajoie, et Claude Louis Devillers, châtelain et tabellion de la seigneurie de Grandvillars, sur compromis de Jean Pechin, curé dudit lieu et de bourgeois et communautés de Grandvillars et Thiancourt, « terminent et décident » par un nouveau règlement les différents touchant les droits curiaux dûs aux curés de Grandvillars.

Ce nouveau règlement avait été rendu nécessaire par la perte des anciens titres lors des « cruelles guerres qui ont affligé le pays », et il était urgent de l'établir « tandis qu'il y a encore des vieilles personnes étant en vie en ladite paroisse ».

Ce règlement porte sur 19 points ; il mêle la « tarification » des « prestations » du curé et celle des droits et amendes.

Nous le résumons ci-dessous en distinguant les deux types de rémunérations.

Rétributions ou indemnités

Désignation

contributeur(s)

Montant

divers

Procession des Rogations


2 x 20 sols


Processions extraordinaires


7 sols sur le territoire de la paroisse

« prestations » fournies à la demande des paroissiens

20 sols en dehors du territoire de la paroisse

Le port des Stes Onctions

la fabrique

non mentionné


Indemnités pour avoir à porter à Delle les registres de l'Église

la fabrique

20 sols


Messes pour les fêtes « vouées »


8 sols pour une messe basse
12 sols pour une messe à haute voix


Mariages


3 £ 3s 6d pour les fiançailles, publications de bans et bénédictions de mariage.
1 poule pour la bénédiction du lit nuptial
Pour la messe du lendemain, une pinte de vin et un pain.

Ces rétributions se substituent aux anciennes qui consistaient à donner au curé une soupe, une pièce de bœuf, une pinte de vin et un pain

Baptêmes


1 sol 4 deniers.
6 sols 8 deniers pour la messe éventuelle.


Bénédiction d'une maison


1 poule


Hosties et vin de messe


3 £ par an

Indemnité fixée dans l'attente d'une décision de l'Archevêque

Prières pour le salut d'un malade


3 sols






Droits ou amendes

Labours

bourgeois possédant une charrue

3 matinées de labour par an à la demande du curé.
A défaut de convocation, 4 sols.

Les bourgeois ayant ½ charrues se rassemblent pour fournir les journées demandées.
Le curé doit nourriture et 1 pinte de vin à chaque laboureur.

Offrande des jours de Purification de Notre Dame, de St Pierre de février et de Toussaint

bourgeois possédant une charrue

3 x une tourte (miche) de pain

Le curé rendra une des tourtes aux garçons [célibataires] et 2 au maître d'école

bourgeois possédant une ½ charrue

3 x une ½ tourte de pain

manouvriers

2 rappes [la rappe est une ancienne unité ou pièce de monnaie, valant peut-être 2 deniers]

 

Bois d'affuage [chauffage]

bourgeois possédant une charrue ou ½ charrue

3 matinées de voiturage de bois (ou la moitié pour les ½ charrues), en déduction des matinées de labour.


Entretien de la maison curiale

les paroissiens

Grosses réparations

Les petites réparations sont à la charge du curé

Naissance d'un enfant bâtard

la mère

4 £ d'amende


Droit mortuaire

la famille

4 £ 3s 4d pour un chef de famille (l'une des 2 personnes les plus âgées de la famille).
1 tourte de pain chacun des 3 dimanches suivants.
23 sols au « retour de fosse » (1 an après la mort)

Le curé devra célébrer 3 grandes messes

1 quartal de vin pour un enfant mort-né

Les rétributions « convenables » des messes demandées par les parents sont à leur charge.

½ quartal de vin pour un enfant de moins d'1 an

Autant de sols bâlois que d'années de l'enfant décédé

L'aumône (après un décès ?)

la famille ?

17 sols 9 deniers + une tourte de pain


Les offrandes


Elles appartiennent entièrement au curé

Les paroissiens sont priés de les faire aux jours de fêtes solennelles

Bétail


2 vaches et 3 cochons.
Le curé ne devra rien aux bergers.


Mariages hors de la paroisse

le paroissien concerné

3 £
+ 2 £ pour la lettre de « recedo » (autorisation au mariage hors de la paroisse)


Naissance d'un premier enfant

la famille

1 poule


... cette liste n'étant pas exhaustive, les autres redevances (éventuelles) «  seront payées et demeureront dans la jouissance [du curé] comme de toute ancienneté ».

La paroisse de Grandvillars

A l'origine, Grandvillars est formé de 3 paroisses, et 3 églises dont 2 au moins subsistent en 1683. A partir de 1617, l'archevêque réunit les 3 paroisses en une seule. Cette paroisse réunit les communautés de Grandvillars et de Thiancourt.

En 1692 (d'après ADHR E 2970), la dîme est levée à la 11ème gerbe ; 10/27 en revient au curé de Grandvillars.
Les rémunérations ci-dessus ne sont donc qu'une petite partie des revenus de la cure.

Texte complet :

Premièrement que tous les bourgeois habitants
et paroissiens dudit Grandvillars Thiancourt
et territoires en dépendants qui auront charrue
entière seront tenus et obligés de faire par
chacune année trois journées de charrue
quand ils seront demandés par le sr. leur curé
De même et ainsi que ceux qui n'auront que demie
pour leur demie charrue et que se joindront deux
demies charrue pour faire journée ensemble
bien entendu que la journée se fera dés le bon matin
jusques à midi ou environ au retour de quoi
ledit sr. leur curé et ses successeurs curés leurs
devront pour chaque charrue une pinte de vin
ensemble le diner honnête et convenable à des
laboureurs et pour ceux qui ne seront appelés
et demandés pour faire leur journée de
charrue ils donneront audit curé quatre
sols monnaie de France par an.

Secondo chaque ménage dépendant de
ladite paroisse de Grandvillars ayant charrue
entière sera obligé d'offrir à l'église une tourte
de pain telle qu'elle se fait dans le ménage
des soirs de fête accoutumées savoir à
la purification de notre Dame au jour de
fête St. Pierre en chaire au mois de février
et au jour de Toussaint. Ceux qui auront demi-
charrue une demi tourte ou plutôt une entière
moindre de la moitié de l'ordinaire. Et quant aux
manouvriers il seront tenus aux jours de fête susdites
d'offrir à chantel (?) deux Rappes ; demeurant ledit
sr. curé chargé de rendre une desdites tourtes aux
garçons de la paroisse auxdits jours de fête
purification et deux aux Mres d'école à
chacun des avant-dits trois jours de fêtes

Tertio au regard du bois nécessaire pour l'affuage
dudit sr. curé il est dit que lesdits paroissiens ayant
charrue entière ou demi comme dessus seront
tenus à la réquisition dudit sr. curé
en déduction ou au lieu des susdites journées de
charrues de lui aller voiturer pendant une
matinée conforme à celle de la charrue en leurs
donnant par ledit sr. curé la même nourriture
et pinte de vin.

Quarto quant aux processions des Rogations il
est dit que pour le second et troisième jour le sr.
leur curé aura pour ses peines vingt sols de
France par chacun desdits deux jours.

Quinto pour le regard des processions extraordinaires
il est déclaré que lorsque le sr. curé sera recherché
d'en faire dans le territoire de ladite paroisse
il aura pour rétribution sept sols de France
Et pour celles qui se feront au delà dudit territoire
il aurait vingt sols prédite monnaie.

Sexto il est ici reconnu que la fabrique de
l'Eglise dudit Grandvillars sera obligée de payer
le port des Stes onctions comme de coutume
comme aussi la visite des Registres de ladite
Cure ensemble de vingt sols de France pour les
peines du sr. leur curé le cas advenant
que le Révèrent sieur procureur général ou son
délégué lui commandât de les lui porter à Delle
ou autre part pour en faire visite.

Septimo si un jour des fêtes vouées les
paroissiens dudit Grandvillars désirent avoir la
messe comme il convient il seront tenus de donner
pour rétribution audit sr. curé huit sols de France
pour une basse messe et douze sols dite monnaie
pour une à haute voix.

Octavo quand à ce qui concerne le logement
et maison du curé dudit Grandvillars il a
été dit qu'icelle étant mise en bon et dû
état par lesdits paroissiens, elle sera
maintenue par le sr. curé pour les menues
réparations, tant seulement les grosses et considérables
tombantes à la charge desdits paroissiens.

Nono pour le droit au sr. curé par ceux de ses
paroissiens qui se marient l'on déclare que tant
pour les fiançailles, publications de bans et
bénédiction du mariage il sera dû au sieur curé
trois livres de France
ensemble des
trois sols six deniers
de France qui se
posent sur le
livre faisant la
bénédiction et
d'une poule
pour la bénédiction
du lit nuptial,
moyennant quoi
les paroissiens seront exempts de traiter lesdits
jours ledit sr. curé et de lui envoyer une soupe
une pièce de bœuf, une pinte de vin et un pain
comme l'on avait accoutumé ci-devant
Et au lendemain du jour des noces pour
rétribution de la messe les nouveaux mariés
offriront une pinte de vin et un pain.

Decimo un jour qu'une femme accouchée relève
de .... son action de Grâce dans l'Église
après la bénédiction sera obligée d'offrir sur
l'autel un sol quatre deniers de France ou un sol bâlois
et en outre six sols huit deniers de France pour
rétribution de la messe au cas où elle la demande.

Undecimo on déclare que les filles ou veuves
qui tomberont en faute et auront bâtard donneront
pour amende au sieur curé quatre livres
de France.

Duodecimo pour les bénédiction de maison
aura une poule

Tertio decimo pour ce qui est des hosties et du
vin nécessaires à la célébration de la Ste messe
l'on dit que lesdits paroissiens ou la fabrique paiera
au sr. curé trois livres de France par chacun an
tandis qu'appointement contraire ne sera rendu
par Monseigneur l'archevêque sur la Requête
à lui présentée à ce sujet.

Decimo quarto dans chaque maison ou ménage
les deux plus anciens mariés ou non mariés
seront chefs d'hôtel et un d'eux venant à décéder
sera dû au sr. curé pour son droit mortuaire
quatre livres de France et outre ce trois sols
quatre deniers de France qui se posent sur le
cercueil sortant le corps de la maison

moyennant quoi le sr. curé est obligé de célébrer
trois grandes messes pour le repos de l'âme du
défunt. De plus les trois dimanches suivant
l'enterrement sera offerte à chaque jour de
dimanche une tourte de pain.
Et pour le regard des petits enfants et autres
n'étant point chef d'hôtels il est dit que
l'enfant venant à mourir la mère étant en couche
sera dû au sr. curé un quartal de vin pour
son droit mortuaire si après la couche et l'an
n'étant point révolu un demi quartal que si
l'année est révolue le sr. curé aura pour son
droit autant de sols bâlois que d'année aura
l'enfant décédé ; bien entendu que les messes
et services que les parents du défunt exigeraient
du sr. curé auront leur rétribution convenables.
L'année étant révolue des la mort d'un chef
de famille et le retour de fosse ou annal (?) veut (?)
le sieur curé aura vingt trois sols de France
Et pour l'aumône comme on l'appelle
communément dix-sept sols neuf deniers de
France avec une tourte de pain.

Decimo quinto au sr. curé appartiennent toutes
les offrandes de quelle nature qu'elles soient
qui se font sur les autels des églises
dudit Grandvillars, les paroissiens dudit lieu
étant ainsi très instamment invités de faire
leurs offrandes sur l'autel des jours de
fête solennels de l'année comme il est de
droit et coutume dans les paroisses
bien réglées.

Decimo sexto le sr. curé aura dans la bergerie
de sa paroisse cinq bêtes franches
de tout et sans obligation aucune envers
les bergers savoir deux vaches et trois cochons.

Decimo septimo si aucun des paroissiens
désire se marier et habiter hors de la
paroisse sera tenu de payer au sieur curé trois
livres de France pour le droit du sr. curé
et outre ce et au cas qu'il veuille avoir leurs lettres
de "recedo" ils donneront au sr. curé deux livres
de France.

Decimo octavo quand le sr. curé sera recherché
de chanter et prier le salut pour un malade
on lui donnera pour rétribution trois sols
de France.

Decimo nono pour le premier enfant qui sera
baptisé après l'une ou l'autre des bénédictions
des fonds s'observera la coutume de donner
une poule au sr. curé.

Et pour ce qui est de toutes les autres
redevances dues à un sr. curé dudit
Grandvillars et desquelles n'est fait ici
mention icelles lui seront payées et en
demeureront dans la jouissance comme de
toute ancienneté (...)

Jean Baltazard Petit, prêtre curé doyen d'Ajoie
Devillers (juge, châtelain, tabellion ordinaire de Justice de Grandvillars)

Vous pouvez déposer un commentaire sur cet article.
Pour cela, veuillez vous ouvrir une session sur ce site

Même thème (Administration) : Maires dans les seigneuries de Montreux  ||  Petit lexique pour la justice seigneuriale  ||  Les maires seigneuriaux  ||  Rappel à l'ordre  ||  Affermage d'un droit de tabellionnage  ||  Dénombrement de la population du baillage de Belfort

Même sous-série (AD90 2 E 04 / 460-532) : Le senatusconsulte Velleien  ||  Fondations d'anniversaires

Même période : Engagement d'un maître d'école à Montreux-Jeune (1688)  ||  La retraite au 17ème siècle (1691)  ||  "Liaisons dangereuses" à Belfort (1700)  ||  Rappel à l'ordre (1692)  ||  Liens spirituels (ancien régime)  ||  La marque du tailleur (1690)  ||  Le Procureur Fiscal, protecteur des pauvres ? (1688)  ||  Le duc de Mazarin (1687)  ||  François Mahomet (1697)  ||  Parrainage royal (1683)  ||  Précisions généalogiques (famille de Ferrette) (1690 à 1758)  ||  Refus d'obéissance (1703)  ||  Les maréchaux et les victoires royales (1693)  ||  Lectures rurales à la fin du 17ème siècle (1694)  ||  L'Estallon du Roy (1694)  ||  Les moulins de Delle (fin du XVIIème siècle)  ||  Le senatusconsulte Velleien (1686)  ||  Fondations d'anniversaires (1684)  ||  Affermage d'un droit de tabellionnage (1701)  ||  Un trésor dans le Rosemont ! (1701)  ||  Des Romains à Valdieu ! (1670)

Infographies sur l'état-civil ancien : Documents conservés | Baptêmes (statistiques)    Travaux divers : Prénoms anciens | Patronymes et variantes (arch. anciennes)
Historique des mises à jour | Contact

Partenaires :                              
© Lisa90 2001-2017