Recherche par l'initiale du nom
Recherche par lieux
Recherche par archives
Recherche de sources

Le corps enseignant victime de l'amélioration de la conjoncture : AC90010 BB2 p.116

par LISA


Le 24 octobre [1]631

Messieurs en consideration du bon temps
fecondité et bon marchef de pain vin
et aultres victuailles, ont ravalle [diminué] au
mre d escole le gage que les escoliers
luy donoient par mois tellement que
doresenavant et iusques aultrement soit
ordonne il se contentera de relever par mois
de chascung escolier commenceant au
mois de novembre prochain, scavoir --- 2s 6d

Et pour la charroz de bois pour
les yver --- 7s 6d

Pour le reste des 80 £ pour le
gage que la ville luy donne anuellement
on luy laisse encore


Nous sommes en 1631 ; la guerre de 30 ans fait encore rage en Allemagne ; l'armée suédoise (protestante) vient d'écraser les impériaux à Breitenfeld, mais elle est encore loin de l'Alsace.

Les récoltes ont dû être bonnes, et la conjoncture s'est améliorée ; les autorités (régence d'Ensisheim, représentant l'Archiduc d'Autriche Léopold), s'efforcent d'assainir la situation financière, de réduire la dette (levée d'un nouvel impôt à la 18ème gerbe) et de juguler l'inflation.

On trouve ainsi, en juin, une diminution des salaires versés aux transporteurs de vin (d'Alsace), et, en octobre, cette surprenante décision, dont le pauvre maître d'école est la vicitime.

On ignore le montant précédent de son gage par écolier (il était de 2s 4d en 1624), de même que le nombre d'élèves.

Pour comparaison, on peut noter les prix :

- 1 carpe (en 1627) 4s
- la livre (~500g) de chair de vache (1624) 1s

et les gages :

- pour les les vachers de la ville, par mois et par animal (1626) 2s 8d
- pour les porchers (1626) 2s

On constate donc que la charge représentant l'éducation d'un enfant était considérée comme intermédiaire entre celle de la garde d'un porc et celle d'une vache... (en fait, les porchers et les vachers n'avaient pas de "fixe").

Les lendemains seront difficiles pour tous les belfortains : des 1632, les troupes "suédoises" ravageront l'Alsace ; Belfort sera assiégée en novembre et prise en janvier 1633.

On imagine qu'alors l'éducation sera encore moins prioritaire...

Vous pouvez déposer un commentaire sur cet article.
Pour cela, veuillez vous ouvrir une session sur ce site

Même sous-série (AM Belfort BB 1-17/12) : Léopold de Habsbourg, régent d'Autriche Antérieure  ||  Les "Registres de Bourgeoisie" de Belfort  ||  Dates de changement de millésime

Même thème (Vie quotidienne) : La meunière de Danjoutin  ||  La meunière de Danjoutin (suite)  ||  La peste à Belfort  ||  Histoires (vraies) de loups  ||  Affaires de sorcellerie  ||  Lectures rurales à la fin du 17ème siècle  ||  Naissance illégitime à Montreux-Château  ||  Accident de grossesse  ||  Une enfant trouvée  ||  la Beniesson de Valdieu  ||  Injures (justice seigneuriale)  ||  La retraite au 17ème siècle  ||  Inhumation mouvementée à Fontaine

Même époque : Maîtres des hautes oeuvres à Montreux-Château (1648-1760)  ||  Léopold de Habsbourg, régent d'Autriche Antérieure (1626)  ||  SAS l'archiduc Léopold séjourne à Belfort (1624)  ||  Maires dans les seigneuries de Montreux (2nde moitié XVIIe siècle)  ||  Des Mazarin aux Grimaldi (1648-2015)  ||  Des archives anciennes de la paroisse de Réchésy redécouvertes à Belfort (XVIIème siècle)  ||  "Où l'asne se grattoit il y laissoit le poil" (1646-1659)  ||  L'église de Froidefontaine (XVIIè siècle)  ||  le debvoir de gesir... (1649 - fin XVIIème)  ||  Communautés du TdeB dans la série AN K  ||  Affaires de sorcellerie (1611-1612)

   Partenaires :                              

© Lisa90 2001-2019