Recherche par l'initiale du nom
Recherche d'individus
Recherche de couples
Recherche par archives
Recherche de sources

Histoires (vraies) de loups : AM Belfort CC6, AD90 1E 50 et biusante.parisdescartes.fr

par LISA & Denis Cavalotti

Le loup a été une menace dans les campagnes françaises jusqu'à assez récemment. Voici d'abord une trace, dans des documents de la fin du XVIème siècle à Belfort, de la lutte pour leur élimination, suivie de la narration qui fut contée, exactement à la même époque, du périple de l'un d'eux, par Jean Bauhin (1541-1612), médecin et scientifique ayant exercé à Bâle et Montbéliard.

1. Prime de 5 sols à la peau de loup (comptes de la ville 1588-89)

On trouve dans les comptes de la ville de Belfort (Archives Municipales de Belfort, CC6, vue 199), en 1594, sous le titre des missions soutenues par le maître bourgeois, 3 dépenses pour des récompenses à des individus rapportant une peau de loup aux autorités.

Vers novembre 1588 :
loups_133
Item donne à deux hommes de
Plainchier (1) lesquelx pourtoient ung
loup pour la ville
v s

Le 9 février 1589
loups_136
Item bailler à deux hommes de
Benevesset (2) lesquelx pourtoient
une peaulx de loup le 9 feb.
v s

Le 28 février 1589
loups_136
Item donne à deux homme de
Grune (3), que pourtoient ung loup
le derrier febvrier
v s

Les années 1590 et alentour connaissent une recrudescence de la crainte du loup, comme le note Thomas Pfeiffer dans le numéro 132 de la Revue d'Alsace :
En 1590, dans le comté de Montbéliard à Bourogne un loup enragé attaque deux petites filles en train de cueillir des cerises. Tout le comté subit la crainte et l’angoisse face à ces attaques combinées de plusieurs loups selon le médecin Jean Bauhin (une louve en la seigneurie de Belfort et deux loups dans le comté de Montbéliard).

2. Le périple d'un loup dans la seigneurie de Belfort en 1590

Voici des extraits de l'histoire de ce loup, dépeinte en 1591 par Jean Bauhin (originaire de Bâle) "Histoire notable de la rage des loups, avenue en 1590, avec les remèdes contre la rage causée par la morsure des bêtes enragées".
Nous nous limitons au (funeste) périple de l'animal. Le lecteur intéressé pourra trouver intégralité du texte (avec les descriptions des blessures infligées et des soins dispensés, qui constituent la finalité de l'ouvrage) ici.
De Bourogne à Belfort








De Vétrigne à Sévenans












On aura reconnu les communes ou lieux-dits de Bourogne, Meroux, Trétudans, Danjoutin, Belfort, Roppe, Vétrigne, La Charme (com. d'Anjoutey), Etueffont, Vézelois, Moval et Sévenans ou le loup est mis à mort.

Voici la reconstitution de son itinéraire :



3. Le loup sévit encore en 1834 !

En octobre 1834, le loup est encore présent, et fait des victimes, comme le montre l'acte acte de décès à Frais de Pierre-Frédéric THIS, le 22/10/1834 :

NOTES

1 Plancher
2 probablement Beurnevésin (JU)
3 Grosne

Vous pouvez déposer un commentaire sur cet article.
Pour cela, veuillez vous ouvrir une session sur ce site

Même époque : Le fief d'Angeot (ancien régime)  ||  Etat-civil ancien ; collections conservées (XVIème - XVIIIème siècle)  ||  Montre d'armes à la fin de la période autrichienne dans le comté de Belfort (1604)  ||  Formes germaniques des noms des communes (XIVème siècle - 1648)  ||  Assignation d'un bien entre époux (1575)  ||  Ecritures anciennes : le terrier "Reinach" de la seigneurie de Grandvillars (1597)  ||  Ruée vers l'argent à Giromagny (1579)  ||  La condition des habitants de Rechotte au XVIème siècle : libres ou mainmortables ? (XVIème siècle)  ||  Représentation de notre région dans les cartes anciennes (XVIème - XVIIIème siècles)  ||  La rainsson du Turque (1594)  ||  La peste à Belfort (1586-1587)

   Partenaires :                              

© Lisa90 2001-2019