Recherche par l'initiale du nom
Recherche d'individus
Recherche de couples
Recherche par archives
Recherche de sources

Archive : Liste nominative des Haut-Rhinois ayant emigrés en Amérique (AD90) Bibliothèque Inv 68 / 9


Années : 1800-1870

Entité(s) concernée(s) :

Dépouillement fait : ADHR 4 M 125 ; 129 ; 131-136 ; 6 M 375-376

Numérisation : Olivier BILLOT
Dépouillement : Daniel LOUGNOT a relevé individus dans actes.

Ce dépouillement est en ligne sous le titre "Liste nominative des Haut-Rhinois ayant emigrés en Amérique"

Description :

Cette liste, qui ne se veut absolument pas exhaustive, a été dressée par les Archives départementales du Haut-Rhin uniquement à partir de documents conservés par ce service. Elle recense, autant que faire se peut, les Haut-Rhinois ayant émigré en Amérique entre 1800 et 1870.
Dans le cas qui intéresse LISA, il faut entendre par Haut-Rhinois les habitants de l’actuel département du Territoire-de-Belfort dont le chef-lieu, Belfort, était jusqu’en 1871 le chef-lieu d’un des 3 arrondissement du département du Haut-Rhin. Les autres habitants du Haut-Rhin, indiqués dans la liste primitive, ont donc été expurgés.
Pour dresser cette liste, ont d'abord été dépouillés les registres tenus à la préfecture où étaient inscrits les passeports délivrés pour l'étranger ; ces registres couvrent une période allant du 3 juillet 1837 au 9 octobre 1857 (ADHR 4 M 131-135). Les registres antérieurs et postérieurs ne sont pas parvenus jusqu'à nous. Les données fournies par ces registres ont été complétées par les demandes de passeports l'étranger ; ces demandes couvrent une période allant de 1801 à 1864 (ADHR 4 M 125). A partir de 1858, le sous-préfet de Belfort délivrait les passeports pour l'étranger à ses administrés.
Les sous-préfets du Haut-Rhin faisaient régulièrement parvenir au préfet des états nominatifs des passeports qu'ils avaient délivrés (ADHR 4 M 129 pour celui de Belfort).
D'autre part, la préfecture visait les passeports délivrés par d'autres autorités (consulats notamment) : le registre des visas (ADHR 4 M 136), qui débute en 1834, a été mis à jour jusqu'en 1870.
Les statistiques sur l'émigration, périodiquement transmises par les maires et les commissaires de police au préfet et aux sous-préfets (ADHR 6 M 350-351), constituent la deuxième grande source ; elles ne portent malheureusement que sur la période 1854 à 1870 et sont loin d'être complètes. Elles sont intéressantes dans la mesure où elles recensent les personnes ayant effectivement quitté leur domicile dans le but d'émigrer, qu'elles soient ou non porteuses d'un passeport en règle.
A l'occasion du recensement des jeunes gens de 20 ans en âge de faire leur service militaire, les maires renvoyaient à la préfecture les actes de naissance des jeunes hommes absents de la commune, pour cause d'émigration en Amérique, le plus souvent avec leurs parents dans leur enfance (ADHR 1 R). Les autorités ne s'opposaient pas au départ sans espoir de retour de familles comprenant des jeunes garçons. Par contre, les jeunes gens de 19-20 ans qui n'avaient pas encore tiré au sort et qui donc étaient susceptibles de faire partie du contingent n'obtenaient pas de passeport ; nombreux furent ceux qui émigrèrent clandestinement, notamment au moment de la guerre de Crimée.
L'émigration clandestine est difficile à chiffrer. Les quelques noms de clandestins qui apparaissent dans cette liste ont été glanés dans des documents très divers (correspondance relative à l'émigration, fraudes en matière de recrutement militaire notamment : ADHR 6 M 375-376, ADHR 1R etc.).
Les documents utilisés pour dresser cette liste font partie des archives de la préfecture du Haut-Rhin. Les registres des conservations des hypothèques et des bureaux de l'enregistrement constituent l'autre grande source pour cerner l'émigration haut-rhinoise au XIXe siècle. Le dépouillement de ces registres reste à faire.

Olivier Billot
d’après l’introduction de

Dominique DREYER (Colmar, 1987)
Archives départementales du Haut-Rhin

   Partenaires :                              

© Lisa90 2001-2019